Publié par : lionnel | 21 février 2011

Une peau artificielle

Une nouvelle peau

Lorsque quelqu’un perds un membre, le sens du toucher est la partie qui nuit le plus à réapprendre comment utilisé un membre lorsque quelqu’un s’en fait poser un artificiel. Des tâches ordinaires comme tenir un verre sans le casser demandent une très grande concentration et précision pour ceux muni de ce type de prothèse. On peut également penser au défi que présente des taches un peu plus complexes comme se brosser les dents, tourner une page ou habiller un enfant.

 

Des chercheurs ont réussi à créer une peau électronique qui a le sens du toucher. Cette peau pour prothèses de nouvelle génération est très prometteuse dans ce domaine et aussi dans celui de la robotique. Les recherches visant à imiter les sens humains de manière artificielle ont commencé depuis assez longtemps, la vue et l’audition ayant déjà été réussi, laissant l’odorat et le goût à travailler. Malgré que le touché n’es rien de plus que les autres sens, il est considéré comme le sens donnant le plus de défi niveau technique.

 

Ce nouveau type de peau est spécialement avancé côté temps de réaction, car les chercheurs ont réussi à lui donner un temps de réaction très similaire à celui de la peau humaine. En effet, les signaux sont émis en quelques centièmes de secondes et parfois même en millièmes de secondes.

 

La peau électronique peut présentement  détecter des pressions entre 0 et 15 kilo pascals, ce qui est comparable aux pressions utilisées pour faire des tâches quotidiennes comme taper sur un clavier ou tenir divers objets.

 

La connections entre la peau artificielle et les nerfs reste une épreuve très difficile, les différents types de sensations, par exemple toucher quelque chose de coupant ou tout autre sensation de douleur pour alerter le *XXXXXXXXXXXXX* d’un danger. Les sensations pouvant détecter des sensations par rapport aux agents chimiques et biologiques, à la température, à l’humidité, à divers éléments radioactifs et polluants sont aussi prévus pour être développé.

 

Cette nouvelle peau peut aussi être utile pour des robots à envoyer dans des environnements où l’humain ne peut pas aller. L’entreprise qui développe cette technologie voit beaucoup de potentielle en elle. Elle permettra d’améliorer énormément de prototypes robotiques comme ceux qui sont chargés de reproduire les mouvements d’un chirurgien à distance.

Les tests sont déjà concluants et je doute fortement que cette technologie soit abordable. La précision dont elle fait preuve est tout simplement incroyable. Elle peut détecter pratiquement aussi rapidement que la peau humaine, la présence d’un petit insecte.

 

http://news.discovery.com/tech/scientists-create-artificial-skin.html

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :