Publié par : lionnel | 4 avril 2011

La naissance d’un mot

 

Les nouvelles technologies amènent différentes amélioration par rapport au niveau de vie et aux possibilités du quotidien. Malgré toutes ces nouvelles possibilités, il est facile de réaliser le vaste nombre d’éléments de ce quotidien dont il est difficile de comprendre malgré toutes ces nouvelles technologies. Ce billet de blog porte sur une vidéo concernant la façon dont un enfant apprend un mot. Pas très technologique à première vue, je le concède, mais le travail d’analyse peut se faire d’une manière plus ou moins précise. C’est ici que cette nouvelle prend une tournure plus technologique. Une maison truffé de caméras et de micros pour s’assurer d’une recherche assez « vaste » même s’il s’agit d’une seule personne. Des détecteurs de mouvement et de mots pour aller chercher les moments important et rendre l’analyse possible dans un temps raisonnable.

 

 

Ce vidéo est très inspirant par rapport aux nouvelles technologies qui permettent d’améliorer les recherches d’informations et de compréhension des différents  éléments qui échappent encore aux scientifiques. Les représentations graphiques, les possibilités de recherches et d’isolement des informations et les technologies d’analyses sont des points tournant concernant l’ensemble des recherches et leur diffusion.

 

Ces possibilités sont très intéressantes car, pour la première fois, il est possible dans le domaine du raisonnable d’appréhender la vitesse et la qualité de diffusion d’une idée, d’une nouvelle ou d’une publicité et de la représenter graphiquement. D’en voir, par la suite, les échanges, autant en informations dites et de voir l’environnement dans lequel cette information a été dite.

 

Publicités
Publié par : lionnel | 29 mars 2011

Samsung, l’empire

C’est en naviguant sur internet que je suis tombé sur le vidéo français « Samsung l’empire ». Ce terme qui peut sembler exagéré au départ, est malgré tout assez juste. Des villes complètes réservées aux salariés de l’entreprise, ils ne vivent que pour elle. Selon ce vidéo, les Coréens travailleraient en moyenne 40% plus que les français.

C’est un vidéo de 25 minutes, mais il est vraiment très intéressant. Les nouvelles technologies qui sont présentées ressemble à ce qui est présenté dans nos films de science fiction. Samsung affirme que ces technologies arriveront sur le marché d’ici 5 ans.

Cette entreprise contrôle plusieurs secteurs d’activités en Corée; du nucléaire aux modules électroniques passant par les voitures et l’éducation, cette entreprise représente 20% de l’économie sud coréenne.  C’est intéressant de voir l’attitude des gens (quoi qu’on peu douter de l’objectivité du vidéo) face à Samsung, car ils en sont vraiment fier. Si nous comparons à notre culture, nous critiquerions largement, car c’est pratiquement un monopole.

On voit que la maison intelligente est vraiment un projet de premier plan pour eux, mais je demeure sceptique à ce sujet. Samsung semble toujours essayer d’offrir du « bon , beau , pas dispendieux » et je doute fortement que ce genre d’habitation soit abordable. Le fait de rendre les maisons électroniques avec des systèmes de reconnaissances électronique apporte un débat éthique au niveau du piratage qui est toujours potentiel.

Un autre aspect qui me repousse de « l’empire samsung » est que tout semble surveillé et partout. Il y a des caméras qui couvrent l’essentiel du territoire « samsungnien » et les employés qui quittent Samsung Digital City subissent une fouille complète de leur véhicule. C’est ni plus ni moins les douanes deux fois par jour.

Je vous invite à visionner le vidéo plus qu’intéressant:

 

Publié par : lionnel | 23 mars 2011

Travail de mi-session : Animations

Voici les animations que nous avons présentées de façon humoristique lors de notre présentation orale:

 

Publié par : lionnel | 20 mars 2011

Faire le plein de plankton?

C’est une innovation qui est prometteuse; simplement utiliser de l’eau, lumière et du plankton (les micro algues) et pomper du gaz carbonique dedans et le tout donne au final du carburant utilisable.

En soi cela permet de capturer et réutiliser le gaz, du même principe que quand un arbre pousse il capture du CO2 dans sa structure. Comme le montre le vidéo on peut simplement connecter les gaz d’échappement d’une usine pour la diriger directement dans la culture. On pourrait voir cela comme une source de revenu secondaire; les usines pourraient effectivement produire un revenu supplémentaire (vendre un concentré de plankton aux rafineries) ou couper dans le coût de production en utilisant le « carburant » ainsi produit.

A grande ou petite échelle on peut s’imaginer avoir un tel système pour chaque maison, voiture, usine. Neutraliser notre émission de CO2 pour la rendre neutre. Encore là, les individus pourraient vendre leur concentré pour faire des sous, ou l’utiliser pour leur propre usage.

Quoiqu’il n’est pas mentionné le coût associé au raffinage du produit (pour le transformer en carburants standards), on peut espérer qu’il est moins couteux que d’extraire le pétrole brut avec le cout environnemental associé.

Publié par : lionnel | 9 mars 2011

Plus près de chez nous.. Québecleaks!

Même principe que Wikileaks, mais pour les Québecois.

http://www.quebecleaks.org/

Publié par : lionnel | 21 février 2011

Une peau artificielle

Une nouvelle peau

Lorsque quelqu’un perds un membre, le sens du toucher est la partie qui nuit le plus à réapprendre comment utilisé un membre lorsque quelqu’un s’en fait poser un artificiel. Des tâches ordinaires comme tenir un verre sans le casser demandent une très grande concentration et précision pour ceux muni de ce type de prothèse. On peut également penser au défi que présente des taches un peu plus complexes comme se brosser les dents, tourner une page ou habiller un enfant.

 

Des chercheurs ont réussi à créer une peau électronique qui a le sens du toucher. Cette peau pour prothèses de nouvelle génération est très prometteuse dans ce domaine et aussi dans celui de la robotique. Les recherches visant à imiter les sens humains de manière artificielle ont commencé depuis assez longtemps, la vue et l’audition ayant déjà été réussi, laissant l’odorat et le goût à travailler. Malgré que le touché n’es rien de plus que les autres sens, il est considéré comme le sens donnant le plus de défi niveau technique.

 

Ce nouveau type de peau est spécialement avancé côté temps de réaction, car les chercheurs ont réussi à lui donner un temps de réaction très similaire à celui de la peau humaine. En effet, les signaux sont émis en quelques centièmes de secondes et parfois même en millièmes de secondes.

 

La peau électronique peut présentement  détecter des pressions entre 0 et 15 kilo pascals, ce qui est comparable aux pressions utilisées pour faire des tâches quotidiennes comme taper sur un clavier ou tenir divers objets.

 

La connections entre la peau artificielle et les nerfs reste une épreuve très difficile, les différents types de sensations, par exemple toucher quelque chose de coupant ou tout autre sensation de douleur pour alerter le *XXXXXXXXXXXXX* d’un danger. Les sensations pouvant détecter des sensations par rapport aux agents chimiques et biologiques, à la température, à l’humidité, à divers éléments radioactifs et polluants sont aussi prévus pour être développé.

 

Cette nouvelle peau peut aussi être utile pour des robots à envoyer dans des environnements où l’humain ne peut pas aller. L’entreprise qui développe cette technologie voit beaucoup de potentielle en elle. Elle permettra d’améliorer énormément de prototypes robotiques comme ceux qui sont chargés de reproduire les mouvements d’un chirurgien à distance.

Les tests sont déjà concluants et je doute fortement que cette technologie soit abordable. La précision dont elle fait preuve est tout simplement incroyable. Elle peut détecter pratiquement aussi rapidement que la peau humaine, la présence d’un petit insecte.

 

http://news.discovery.com/tech/scientists-create-artificial-skin.html

 

Publié par : lionnel | 21 février 2011

Conduire.. sans les mains!

Avec les événements en Lybie et au  Wisconsin il m’était un peu plus difficile de trouver une nouvelle technologique intéressante en lien avec le cours.

La vidéo est en lien avec le casque à détection des signaux du cerveau de la semaine passée sur un des blogue de nos camarades et en classe. Avec ce même système cette équipe Allemande a permis de modifier les contrôles d’une automobile pour être commandée par la pensée.

C’est un exemple intéressant des multiples application d’un tel système. Un avantage évident serait de permettre des individus avec la mobilité réduite de pouvoir utiliser un véhicule avec un degré raisonable de précision. De plus j’imagine qu’avec les véhicules récents (avec la direction électronique plutôt que mécanique) c’est une adaptation facile à ajouter au véhicule. Il pourrait se voir appliqué a pas mal tout autre système de transport ou de machinerie lourde si les commandes ne sont pas trop complexes. 

Quoique l’on peut se questionner sur la fiabilité du conducteur.. après tout c’est connu qu’un individu a tendance à conduire là où il regarde. Si le conducteur est distrait ou surpris par un élément ou un autre, c’est quoi qui se passe?

D’un autre côté, avec les mains libres on va pouvoir manger un sandwich en conduisant sans trop de problème.

Publié par : lionnel | 14 février 2011

Septembre 2010

Le gouvernement des États-Unis compte faire passer au vote une loi pour « faciliter la sécurité de la nation » sur internet, dans les e-mails, sur les réseaux sociaux, sur les Blackberrys et les services de communication direct.

 

Ce vote servirait à faire passer une loi nécessitant que tous les services de communications en ligne soit techniquement en mesure d’être « wiretaped ». Ce qui inclue les messages courriels encrypté, les réseaux sociaux comme Facebook et le chat Facebook et les services de communication direct par exemple Skype.

 

Ces nouvelles idées de régulations amènent quelques questions sur la vie privé en opposition à la sécurité. L’idée de cette implantation a beaucoup d’implication autres que simplement vérifier que tels ou tels mots ne soit pas utilisé. Pour la mise en place de ce projet, le gouvernement demanderait que chaque compagnie offrant un service d’encryptage soit capable de le décoder. Que tous services étrangers faisant affaire avec les États-Unis soit capable d’en faire autant. Que les développeurs de programmes utilisant un système de communication peer-to-peer pensent à une façon de re-designer leurs produits, rendant l’interception possible.

Nous sommes en droit de s’interroger sur les raisons et les objectifs du gouvernement américain dans ce projet de loi. Bien entendu, Wikileaks, Anonymous et tout ce qui touche de près ou de loin à ce dossier est sans doute à la base de cette réaction. Pourtant, après tout ce qui se passe avec HBGary.INC, il serait, selon moi, très peut sécuritaire de permettre ce genre de manipulation car la personne qui a accès au « logiciel » peu décrypter toutes les transactions qui ont été cryptées par ce même logiciel. Autrement dit, toutes les transactions cryptées pourraient être décryptées… Autant vos transactions bancaires que vos connexions sur Facebook.

C’est évident que l’internet est un monde et comme dans n’importe quel type d’environnement, il y a une certaine pollution. L’internet est le média le plus libre de tous. C’est le modèle parfait de la démocratisation universelle. Malheureusement, au même titre qu’une arme, ce n’est pas l’objet qui en est le danger mais bien l’utilisation. C’est ce qui fait que des gens l’utilisent pour des raisons peu pertinentes ou simplement criminelles. Est-ce qu’il est possible de trouver un moyen moins extrémiste que de permettre à toute information cryptée d’être décryptée ? J’en doute fort surtout si le projet de loi est vraiment dans l’objectif de retrouver les hackers Anonymous. J’ignore quoi penser de wikileaks. C’est un dossier très complexe qui n’a pas appris beaucoup d’information « scoop » pour les gens qui suivent et s’intéressent aux informations que wikileaks à offrit. Cependant, après avoir lu les courriels entre John Young et Julian Assange, j’ai beaucoup de difficulté à comprendre pourquoi Wikileaks reçoit des fonds des agences comme la CIA.

Pour conclure sur une note plus humoristque, je vous invite à visionner ce petit vidéo par les guignols qui traite sur le sujet de wikileaks

 

http://www.ubest1.com/index.php?option=com_seyret&Itemid=27&task=commentaire&nom_idaka=25598&anarana=video&ecrit=Tonino17#null

 

Bref, est-ce que le projet de loi est une bonne idée?  Tout ça dépend si la population e soucie de leurs informations privées…

 

Je suis tombé sur l’Avis de Noam Chomsky sur Wikileaks… Particulièrement intéressant venant d’un cerveau comme celui-ci.

Publié par : lionnel | 7 février 2011

Être sans y être

Une machine montée sur roues permettant de communiquer et se déplacer à distance (avec un ordinateur et un réseau WI-FI). C’est essentiellement un téléphone avec une webcam sur un châssis mobile. Vgo Communication et Anybots ont trouvé plusieurs applications pratiques tant au niveau professionnel, personnel et même touristique.

En tant qu’employeur on peut visiter un bureau à distance, tant à des fins communicatives qu’à des fins de surveillance. L’employé paresseux où malintentionné serait beaucoup plus sur ses gardes en sachant que le patron est théoriquement présent 24/24.  En fait, la combinaison de mobilité/communication fait en sorte que vous être présent quelque part sans y être. Pas besoin de se déplacer pour être à un endroit… On peut maintenant être à 2 endroits en même temps ou du moins prendre connaissance et interagir plus «naturellement» dans un endroit séparé de notre localisation physique. Le fait que le robot puisse avancé librement accentue l’illusion que nous sommes «réellement» présent contrairement aux alternatives de vidéoconférence que nous connaissons actuellement (tel que les systèmes de surveillances à distance ou même Skype).

Je crois que ce genre d’appareil prend le plus de crédibilité dans une situation comme celle de cet enfant malade qui l’utilise afin de pouvoir être a l’école «comme les autres enfants» et ce qui lui permet surtout de pouvoir interagir un minimum avec des enfants de son âge sans prendre le risque d’être atteint par leurs microbes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il y a quelques autres modèles de robot avec des capacités similaires. À gauche c’est un Anybot avec un aspect humanoïde, l’autre est un modèle plus récent de la même compagnie. Avec le temps il devrait avoir plus de choix, plus abordables avec des options plus intéressantes.

On peut aussi se demander comment les gens vont réagir à une présence plus accrue de ces machines dans la vie quotidienne. À petite échelle et à court terme, je ne crois pas qu’il y aura un impact significatif sur notre façon de fonctionner, mais si ce genre de technologie devenait de plus en plus populaire, il y aurait sans doute un gros débat éthique seulement sur ces engins.

Personnellement, je doute fortement que ce genre de technologie percera les marchés que ces compagnies visent principalement au niveau de l’assistance aux conférences des entreprises. Souvent, ces rencontres sont privilégiées par les hommes d’affaires pour faire leur  »relations publiques ». Le contacte humain est prioritaire lors de ces événements car c’est souvent comme cela que l’on développe de meilleurs relations avec les fournisseurs.

Bref, ce genre de technologie est une façon de se projeter par le biais de son avatar. En général on retrouve ce concept avec les jeux vidéos mais cet appareil permet de le faire dans notre univers physique. Du coups si le concept est populaire, on pourrait s’attendre à ce que le médium soit plus efficace dans sa mobilité et son « feedback » (avec un robot mieux articulé et des systèmes sensoriels plus sophistiqués). Mais pourrait-t-on s’attendre dans un futur possible que le concept du film « Surrogates » devienne réalité?

« Someday you’ll be able to go to a party and be the only one there. »  – Andy Warhol

C’est aujourd’hui ce jours on dirait.

Publié par : lionnel | 31 janvier 2011

Entendre entre ses dents

De retour! Les articles qui vont suivre dans les mois à venir seront souvent fait dans l’optique du cours d’Interactivité, ce qui concernera la technologie, les relations hommes-machines et autres.

Pour commencer, une invention pour la communication. Une dent « téléphone ».

Une dent qui sert de récepteur  radio/téléphonique. C’est une dent artificielle avec un petit module électronique qui reçoit les ondes et les transmet par fines vibrations dans les os du porteur, les vibrations atteignent les oreilles et deviennent du son uniquement audible pour cet individu.

Essentiellement une moitié de téléphone dans votre bouche. Quoique ça sert au son, donc on  peut y écouter musique, messages, discussions, réponses à un test/quiz, alarmes, etc.

Les applications pratiques sont assez larges. Il est facile d’imaginer des espions, des militaires policiers en avoir besoin (car pas besoin de traîner une radio pour recevoir le signal). Quoique pour le commun des mortels un téléphone classique fait bien le travail.

C’est une technologie intéressante par son intégration avec l’humain. Normalement la technologie est un outil extérieur, visible qui reste détaché de notre personne. L’objet de consommation était toujours extérieur et séparé de nous. Cette dent vous rend « connecté », au réseau réellement en tout temps (on peut le mettre à Off, oui) elle fait qu’on peut modifier notre corps pour faire que certaines parties soient une « marchandise ». Qui voudrait se faire appeler, directement dans sa tête par un télé-marqueteur?

Ce n’est pas tous les jours qu’on pourrait entendre quelqu’un parler qui va se faire installer un téléphone dans la bouche, à quand qu’on peut s’attendre pour que ça devienne la routine?

Article: http://www.wired.com/science/discoveries/news/2002/06/53302

Older Posts »

Catégories